Interview Acuité de Jean-Luc Sélignan sur le RAC 0

Retrouvez l'interview de Jean-Luc Selignan sur le RAC0 : 

https://www.acuite.fr/acuite-tv/profession/138928/video-avec-le-rac-0-les-plateformes-de-gestion-nont-plus-aucune

Avec la mise en place de la réforme du RAC 0 au 1er janvier 2020 chez tous les opticiens se pose la question du rôle des plateformes de gestion comme régulateurs du marché libre.

« Je souhaiterais que nos syndicats professionnels s’occupent dans les mois qui viennent du nouvel équilibre des relations entre réseaux de soins et opticiens et de la question fondamentale de la suppression du remboursement différencié », déclare Jean-Luc Sélignan, président de Club OpticLibre.

Avec le RAC 0, les plateformes de gestion n’ont plus aucune justification, ni sociale, ni économique, ni morale, ni légale : « Elles ont réussi à faire accréditer la thèse qu’elles étaient les meilleurs régulateurs possibles du marché. Or le marché optique sera en 2020 déjà régulé macro-économiquement par l’Etat. Et quelle meilleure régulation micro-économique du marché libre que celle exercée sur les prix par le client ? ».

De son côté, le remboursement différencié ne peut plus être justifié puisque tous les clients pourront acheter dans tous les magasins un panier sans reste à charge :
« Comment légitimer l’inégalité de traitement entre les assurés qu’il instaure dans ce futur environnement ? Mais comme la mise en place du RAC 0 diminue indéniablement leur attractivité, les plateformes de gestion vont certainement augmenter le remboursement différencié, pour inciter les assurés à fréquenter leurs réseaux » .

Au point de ne plus respecter une des conditions de la loi Le Roux, à savoir le maintien de la liberté de choix du patient de son professionnel de santé. « Je serai très vigilant sur ce point juridique de la première importance. Avec le RAC 0, le remboursement différencié devient injustifiable et injustifié », conclut Jean-Luc Sélignan.